Divulgation cosmique S12 : Ep3 Les secrets de l’état profond

David : Bon retour à « Divulgation Cosmique. » Je suis David Wilcock, et je suis là avec Emery Smith et Corey Goode. Dans cet épisode, nous allons parler à propos de la bataille entre la Cabal et L’alliance et le mystère de  QAnon, une choses étrange apparaît sur 4chan. Emery bienvenue à nouveau au spectrale.

 

Emery :  Heureux d’être ici, Dave. Je vous remercie.

 

David : Et Corey, Merci d’être ici.

 

Corey : Merci.

 

(00.59)

 

David : Les internautes sont complètement captivés depuis la fin octobre 2017 par un phénomène appelé QAnon. Il s’agit de messages postés sur le forum 4chan, qui est totalement anonyme. Corey, pourquoi ne pas nous parler un peu de ce que vous savez sur le phénomène Qanon sur la base de vos briefings les plus récemment ?

 

Corey : Ils savent qui est ce groupe, et…

 

David : Qui ça, « ils »?

 

Corey : Eh bien, l’Alliance. L’alliance… C’est en fait un… Les gens n’aiment pas le mot « propagande », mais c’est un terme militaire. C’est l’organe d’informations, le porte-parole de l’Alliance.  C’est l’un d’eux. Et en fait, ils transmettent des codes opérationnels et des messages moyennant le website de 4chan ou 8chan.

 

David : Des codes opérationnels à différentes factions de l’Alliance ?

 

Corey : Oui.

 

David : Vraiment ?

 

Corey : Il est composé de… Je n’irai pas plus loin, pour ne compromettre personne, mais il est composé de beaucoup de types du DoD, la plupart retraités, qui font partie de l’Alliance. Et ça vient des personnes des deux bords.

 

David : C’est intéressant, car si on creuse dans ce Q-machin, ça commence le 28 octobre. Et le… Mais déjà les tous premiers jours, on voit bien les grandes lignes de ce qu’on présage depuis longtemps : ces arrestations massives. Corey, pouvez-vous nous expliquer comment a évolué le plan d’arrestation massive et ce qui se passe maintenant ?

 

Corey :  David : Ils ont ce souhait depuis des décennies d’une arrestation massive. Mais comme je l’ai dit, la Cabale devrait en fait s’arrêter elle-même. Ils avaient des gens contrôlant le DoD, tous les services auxquels on peut penser dans le gouvernement, et d’autres gouvernements. Ce n’est pas qu’aux USA. Selon le dernier briefing que j’ai eu, on en est enfin là ou ils pourront faire des arrestations massives. Mais ils   discutent maintenant de combien seront publiques et de combien seront des procédures pénales secrètes.

 

David : Emery, connaissez-vous l’Alliance et un plan pour forcer la divulgation en arrêtant les personnes clés qui lui font obstacle ?

 

Emery : Oui. Je connais beaucoup de factions de l’Alliance. Il n’y a pas qu’un groupe. Il y a en fait plusieurs… groupes, si je peux dire ainsi.

 

Corey : Et il est difficile de les faire travailler ensembles.

 

Emery : Exact. Mais ils ont tous des objectif très similaires. Cette divulgation, et tout révéler. Donc, d’après ce que j’ai récemment appris, par des contacts, c’est qu’ils préparent ce tribunal judiciaire massif pour tous ces gens. Mais je ne sais pas quand. Je n’ai aucune idée du moment. Mais c’est leur objectif principal de leur pyramide de trucs à faire.

 

Corey : Et je crois que QAnon fera partie des vidages de données dont on parle depuis 2015 déjà. On a vu… En 2015, 2016, on parlait des vidages de données, qu’ils n’allaient pas le faire en une fois, mais plutôt par phrase, et que ça allait devenir une guerre du vidage entre la Cabale… car l’Alliance, les gens qui en font partie, ne sont aucun cas des anges. On aura un guerre de vidages dans le genre oeil pour oeil, dent pour dent.

 

David : Donc cette excitation sur Internet à ce sujet est énorme, car on a aussi… on parle de jusqu’à 13 000 actes de mise en accusation sous scellés. Donc Corey, quand les scellés sont levés sur ces actes, que va-t-on trouver ? Qui sont ces… Déjà, pourquoi sceller des mises en accusation ? Qu’arrive-t-il une fois levés ?

 

Corey : on scelle un acte de mise en accusation pour que les détails de la mise en accusation ne parviennent pas aux accusés, aux complices ou aux gens qui les aident. La meilleure façon d’éliminer une organisation est de les mettre en exament un à un tout en gardant la mise en examen secrète pour que les détails ne filtrent pas.

 

David : S’il n’y en a que 1 000 ou 2 000 par an, et qu’on en a 13 000 consultables dans des bases de données gouvernementales publiques, on a affaire à une opération d’envergure. Une chose que beaucoup de gens nous demandent, et cette question revient très souvent : va-t-on voir quelque chose ? Car les gens sont inquiets, ils ne veulent pas que tout soit secret. Une partie au moins sera-t-elle visible ?

 

Corey : Oui. Une grande partie sera visible. Mais les crimes contre l’humanité, les charges seront en fait pour corruption. Certaines choses seront un peu déformées pour éviter que les gens soient trop déçus et agités. car des choses horribles seront divulguées. Ils veulent faire ça lentement. Beaucoup de trafics d’êtres humains et de crimes contre l’humanité, les gens refuseront d’y croire. Ils devront divulguer des informations. Mais de manière lente et durable, en nous tenant la main, comme des enfants. Mais l’Alliance terrestre travaille à conclure des accords avec la Cabale, pour les aider à négocier leur reddition, en fait. Et en fait, en partie, Ils ne pensent pas qu’on puisse supporter la vérité. Pas tout d’un coup, en tout cas. La pilule sera dure à avaler.

 

David : Corey c’est le moment parfait pour aborder une question de nos téléspectateurs. A savoir, une question à propos de QAnon. Et la question était la suivante : aura-t-on des révélations sur le programmes spatiaux secrets grâce à cette opération QAnon qui a lieu pour le moment sur Internet ?

 

Corey : Je crois qu’on aura des brides d’informations. Genre, il y a peu, QAnon a mentionné la mission SpaceX qui délivrait… visiblement, le chargement s’est perdu. Mais souvent, c’est ce que…

 

(6.43)

 

Emery : Ils ne l’ont pas perdu.

 

Corey : Oui, ils font ça : envoyer quelque chose et dire qu’ils l’ont perdu, que ce soit un satellite sur Mars ou autour de la Terre. Et ils le mettent en scène. On m’a dit que celui-ci était… et QAnon y a fait allusion, que c’était un dispositif EMP qui ne fait pas seulement un EMP mais plutôt un EMP prolongé depuis une orbite géostationnaire. Et ils pensaient l’utiliser dans un conflit nord-coréen, ce qu’on a aussi décrit… Le MIC tente de trouver comment divulguer certaines de leurs technologies. Certains d’entre eux ont déclaré qu’ils seraient en position de force pour révéler cette technologie, une guerre avec la Corée du Nord.

 

David : Bon, parlons-en une minute, car beaucoup de gens sur Internet, Je reçois beaucoup de courriels et de commentaire ou ils sont très contrariés à propos de toute démonstration militaire de force. Ils préféreraient simplement que rien n’arrive. Ils sont préoccupés par l’idée q’une attaque à la Corée du Nord n’ait pas été provoquée. Et pourtant, je pense ici qu’ils me semblent plutôt provocateurs, disant tout le temps qu’ils veulent annihiler l’Amérique. Corey : Oui, d’ici un mois ou deux, ils seront capables d’envoyer une tete nucléaire dans l’atmosphère, et qu’elle y tienne le coup.

 

David : Certains diraient que c’est de la propagande et que c’est un pays arriéré qui ne pourrait faire ça.

 

Corey Ils ne pourraient pas le faire sans l’aide de la Cabale.

 

Emery : d’accord merci.

 

Corey : On a fourni de nombreux soutiens matériels et scientifiques à la Corée du Nord, pas seulement la Chine, mais la Cabale aussi, qui leur a en fait donné les plans de beaucoup de nos technologies. Si on élimine le processus de R&D de créer de nouvelles technologies, c’est ce qui coûte le plus cher. C’est pourquoi la Chine et d’autres pays qui ont obtenu les plans, après qu’on ait fait tout le travail, ont pu investir du temps et de l’argent pour améliorer la technologie.

 

David : Emery que savez-vous de la relation entre un pays comme la Corée du Nord et ce qu’on nomme la Cabale ?

 

Emery : Ils la financent. Ils financent la Corée du Nord. J’ai vu des images satellites de la Corée du Nord avec déjà deux missiles balistiques intercontinentaux avec une énorme charge nucléaire, qui sont opérationnels. Mais ils continuent avec leurs histoires et à jouer le jeu. Ils ne vont plus rien envoyer là-haut d’ici longtemps, de ce que je sais. Mais ça peut changer n’importe quand. La Cabale est derrière et finance tout les pays.

 

David : Emery, je trouve plutôt intéressant que dans les années 1950, on avait la Guerre de Corée, avec la Corée du Nord contre la Corée du Sud. Et la façon dont on a vendu ça aux Américains à l’époque était que c’était les USA contre l’URSS, -et que c’était un guerre nucléaire…

 

Emery ; C’est ça.

 

David : – qui avait lieu par procuration en Corée.

 

Emery : – oui.

 

David : D’après vous, ça n’a pas vraiment changé.

 

Emery : Non, ça n’a pas changé au cours de toutes ces années. Et c’était une guerre horrible.

 

Corey : – Elle n’a pas fini, officiellement.

 

Emery : Non. D’où la frontière actuellement. Ils font une petite pause, en fait, jusqu’à ce qu’on doive les utiliser pour contrôler le monde différemment.

 

David : Bon, d’accord, vous et moi, Emery, et moi avons grandi pendant la Guerre froide, la menace d’un holocauste nucléaire. Et on nous disait que l’URSS était le grand ennemi juré. Beaucoup d’inités avec qui j’ai parlé ont un point de vue très différent quant à l’URSS. Quel es votre point de vue là dessus ?

 

Emery :  Il y avait beaucoup de confusion quant à la communication, et de désinformation. Oui, il y avait cette Guerre froide. Puis on s’est préoccupés à cause d’autres pays. Et on n’était pas si méchants, après tout. Ces deux pays : l’Amérique et l’URSS. Car d’autres pays sont arrivés avec ces technologies et qu’on devrait contrôler, car… Bon, continuons un peu cette Guerre froide pendant qu’on en crée de plus petites et qu’on se débarrasse de ces leaders qui pourraient penser un peu, de manière abstraite, à conquérir le monde.

 

Corey : La majeure partie a été tout un show car depuis plus de 50 ans, les Russes et les Américains collaborent dans l’espace et coopèrent pour construire ensemble ces stations spatiales et ces endroits en dehors de la planète.

 

Emery : Oui, comme j’ai dit, c’était un peu de désinformation. Il y avait beaucoup de choses alors qu’on ne savait pas. Et ça se voit aujourd’hui, et dans le futur. On collabore, et on voit qu’il y a plus de menaces là-bas qu’ils le ne sont eux-mêmes. Voilà la situation.

 

David : Je veux vous soumettre ceci, à tous les deux : Il existe cette étude fascinante sur l’idée que Wall Street aurait financé la Révolution bolchévique de 1917. que Wall Street aurait financé le communisme, et Lenin, et Trotsky, et aussi Stalin. C’est très…

 

Emery : Allez, les Rockefeller vendaient du pétrole aux Allemands et à nous en même temps. Et on n’a pas eu de réduction.

 

Corey : Le fait qu’on ait cette conversation montre à quel point c’est ancré dans la conscience du public. Si on en parle ici ouvertement, ça nous donne une idée de pourquoi ces 9 ou 10 derniers mois, les groupes de la cabale ont fui dans leur bases souterraines, avec leur familles et des stocks. Une des plus avancées est au Brésil, et c’est une base super technologique avec toutes les commodités que l’élite voudrait . Et ils courent vers ce truc comme des fourmis depuis un an.

 

Emery : C’est un bon emplacement pour eux. Tout y est permis

 

David : J’ai entendu, de Pete Peterson, que toute une région du Brésil est comme une nation non officielle détenue par la Cabale.

 

Corey : En Afrique aussi. En Afrique du sud, des régions ont été remises à un groupe extraterrestre. Elles ne sont plus à nous, officiellement.

 

David : Emery, on a vu un programme il y a peu sur History Channel appelé Hunting Hitler. il décrivait une présence importante des Allemands en Amérique du Sud ou ces enquêteurs sont allés pour trouver des couloirs souterrains en Amérique du Sud, en Argentine, au Brésil qui portaient des swastikas et tout un hôtel avec une piscine avec comme un swastika géant en milieu d’une grande piscine. Avez-vous déjà eu vent de ce genre d’informations ?

 

Emery : Oui, bien sur. C’étaient des fourmis très actives, les Allemands, alors. Ils mettaient ces endroits en place partout dans le monde, pas que là. Mais ça me surprend pas, ce que vous avez dit. Et les gens tombent par hasard ces petites et grandes bases que les Allemands ont bâties il y a longtemps et ils ont utilisé beaucoup d’argent et des personnes pour le faire et engagé des locaux dans ces régions du tiers-monde pour les aider, puis les ont tués. Beaucoup de sales choses se passent, karmiquement, avec ces bases ou ces villes construites sous terre qui ont été abandonnées.

 

David : Dans les programmes, avez-vous eu des informations spécifiques sur la relation entre l’Allemagne et le programme spatial secret, des technologies de pointe, des aliens, ect. ?

 

Emery : pas dans le programme, non.

 

David : Ce n’est pas une chose dont ils vous ont parlé.

 

Emery : Non.

 

David : Intéressant.

 

Emery : Non, je l’ai appris après.

 

David : Mais vous avez mentionné, toutefois, une expérience très énigmatique confirmant une chose que j’ai entendue, à savoir des ovnis écrasés sous terre. L’un d’eux se trouve dans cette région sud-américaine. Au vu de ces différents crashes, pourriez-vous parler spécifiquement de l’Equateur et du Costa Rica ? Je veux aussi savoir ce que Corey a à dire.

 

Emery : Récemment, j’étais à deux endroit sous terre il y avait une navette extraterrestre écrasée passée à travers la croûte terrestre ou transdimensionnellement dans la Terre qui est restée coincée dans une grande caverne. il y en a deux, en fait. Une au Costa Rica, et l’autre en Equateur. Une fois arrivé dans cette région et après être descendu dans le trou, et avoir marché 30 mètres se trouve cette navette, complètement intacte et opérationnelle, jusqu’à un certain point.

 

David : A quoi ressemblait-elle ? Qu’avez-vous vu ?

 

Emey C’était comme un disque, mais… plus ovale, comme un œuf, mais en fait un disque. Écrasez un œuf et vous aurez la forme. Et il y a… ces magnifiques faune et flore tout autour, entièrement bioluminescentes. Meme le sol est différent. Comme si c’était sur de la mousse à mémoire.

 

David : Dans la grotte.

 

Emery : Dans la grotte, ou il n’y a aucune lumière. Et tous ces trucs émettent une lueur très intéressante, mais pas du tout comme un rayon de lumière.

 

Corey D’accord. Une lueur bioluminescente.

 

Emery : – A peine.

 

Corey : – Oui, ça éclaire à peine…

 

Emery : Mais assez que pour pouvoir voir des choses. Et même les animaux là-bas étaient un peu différents. Je me souviens de voir des êtres de type musaraigne ou taupe nue, qui couraient autour. Et ils brillaient et paraissaient…

 

Corey Ils mangeaient du…

 

Emery : Exact. Ils se modifiaient génétiquement.

 

Corey : En consommant…

 

Emery : les plantes et en étant près de la navette. Et ça maintenait l’espace très propre, et j’en ai été très fier pendant longtemps. Que puis-je dire d’autre ?

 

David : Si vous pouvez nous en parler, que voyait-on en surface ? Comment rentre-t-on ? Y a-t-il un avant-poste ? Un petit immeuble ?

 

Emery : C’est au plus profond de la jungle. On doit juste prendre un 4×4 normal pour y aller. Rien d’anormal. Il n’y a pas de jets ou de navettes cool pour y aller, ou un Maglev, Ça, c’est sur.  C’est une région très inhospitalière. Une fois arrivé, c’est à une trentaine de kilomètres du… disons… village ou de la ville les plus proches. C’est une région inhabitée. C’est en fait une zone protégée.  Le gouvernement y a donc crée un incroyable périmètre très effectif. il y a peu de chance qu’une chose vivante puisse passer ce périmètre. Et ils ont deux satellites juste pour surveiller cette zone. Et bien sur, ils ont là-bas l’armée costaricaine conjointement avec l’armée des Etats-Unis. Mais les Etats-Unis ne possèdent rien ou ne sont pas autorisés à y aller prendre la navette,  ce que je trouve intéressant. Je crois que la raison pour laquelle le gouvernement américain a proposé cette sécurité militaire est pour garder un oeil sur tout ça.

 

David : Vous parlez de l’armée costaricaine. L’armée costaricaine gère-t-elle l’Equateur et le Costa Rica ici ? ou est-ce juste l’armée équatorienne en Equateur ?

 

Emery : Non, c’est totalement séparé. Et celle en Equateur, en fait, je crois qu’elle est contrôlée par… ça pourrait être la Cabale. Mais ça ressemble à une société civile qui paie l’armée pour agir là-bas.

 

David : Vous traversez la jungle. -Vous faites tous ces kilomètres.

 

Emery : – Oui. Puis vous marchez pendant 1,5 km. Puis il y a cette petite station installée tout près, pas juste à l’entrée. On dirait un trou dans ce sol d’environ 7,5 m de diamètre qui est rempli de plantes et tout ça.

 

Corey – Comme un cénote, un espace effondré…

 

Emery : – Oui. Emery : Oui, effondré comme un gouffre dans le sol. Et il y a tant de flore et de faune autour qu’il n’a jamais été dégagé, car ils laissent tout pousser. Et si vous descendez et passez le…

 

David : En marchant ou…

 

Emery : En marchant, oui. En fait, c’est un pente de 45 degrés de 7,5 mètres de long. Puis il y a une sorte d’échelle qui descend à mi-chemin dans un autre petit espace. Mais tout le monde… Ils ont ces grands élévateurs avec ces palettes. Très courants mais très solides. C’et ça. Ça vous descend et vous monte, et quatre personnes tiennent dessus, avec le matériel. Ils nous descendent. C’est très près de la surface. Une fois qu’on passe l’espace ou la lumière diminue, à 30 mètres environ, puis… on voit que le sol est différent. Il scintille. Puis il devient mouillé. L’humidité est bien plus importante, que les 100 % d’humidité en surface. On arrive là. Et il y a cette brume brillante, ce brouillard, partout là-bas. Mais ça ne fait pas peur, comme à Halloween et dans la vidéo de Thriller. C’est juste un petit… On voit à travers cette brume, ce nuage. Et il se trouve à centimètres du sol Une fois que vous arrivez là, vous pouvez voir des animaux. Des chauves-souris. Et aussi d’autres créatures qu’on a sur Terre. Mais ils semblent tous différents. Leur couleur est différente.  Et ils sont gentils.

 

David : Quelle était la taille de la navette comparé a la taille de toute la grotte ?

 

Emey : La caverne n’est pas très grande. Peut-être 22 m ou 25 m là ou elle est la plus large et environ 10 m là ou elle est plus étroite. Et l’entrée mesure environ 6 ou 7,5 m . Sa taille varie donc, en forme de cône, et s’agrandit, puis diminue, puis s’agrandit, puis diminue.

 

David : S’il y a des grottes comme ça avec ces plantes et animaux étranges et qu’on peut y entrer, pourquoi ne sont pas apparus d’autres lieux découverts et documentés dans des revues scientifiques ?

 

Emery : Oui, c’est très intéressant. Cette navette émet une sorte d’atmosphère dans la grotte ou ces êtres ne veulent pas passer au-delà d’une certaine sphère d’énergie, qu’ils mesurent être à 36m. Cette énergie est placée là, juste devant, presque devant l’entrée de la caverne, entre 15 et 24 mètres. Ce qui se passe, à cause de ce champ énergétique qu’ils mesurent, qui régule positivement toutes les cellules de tous les animaux et plantes dans un très…  Ils sont tous très sains. Et ils poussent. Les plantes là-bas sont originaires de cette grotte. Mais les plantes en dehors de ce champ sont bien plus petites, et n’ont pas le même facteur nutritif, du tout. Et les animaux là, il semblerait aussi, grâce à des tests, dont j’ai découvert récemment que je ne pouvais parler, qu’ils sont aussi très sains. Et ils ont des griffes et des poils plus longs, et ils sont un peu plus grands que les espèces normales qu’on trouve en général dans cette partie de la grotte, y compris les insectes, les verres et les amphiens qui y sont. C’est un écosystème très dynamique que cette navette a crée grâce à l’énergie qu’elle émet.

 

David : Quelle est la différence entre le site en Equateur et celui au Costa Rica ? Est-ce la même forme de navette en œuf écrasé ?

 

Emery : Oui, elle est très similaire. La navette est un peu différente. Mais pour faciliter les explications, elle a vraiment le même effet sur les animaux et les mammifères et les amphibiens là-bas, et la flore aussi. Et il y en a deux. Quand ils ont réussi à… ils mesuraient depuis combien de temps elle était là. L’une d’elles est en fait un peu plus récente que l’autre. Ces navette se sont écrasées là récemment, au cours de ces 30 ou 40 dernières années. Et peut-être plus récemment. Et les gens… les archéologues en trouvent en Amérique du sud et centrale jusqu’au Pérou. Ils commencent à découvrir ces réseaux de grottes, à la recherche de navettes… et à la recherche de différentes espèces. Car ça commence à se savoir dans le village et la population locale là-bas que ces choses existent. Et maintenant apparaissent ces chasseurs de trésor et ces pirates et ces gens qui trafiquent Toutes ces choses. On m’a donc informé, au Pérou, que ça arrive, qu’ils pillent certaines choses. Ils passent outre la sécurité. Et la sécurité fait, en fait, partie de ce groupe de pirates et de ces gens.  Le gouvernement ne l’a pas encore éliminé. – Donc…

 

David : – C’est très intéressant, car cet autre initié que j’appelle Bruce a dit qu’il y avait beaucoup de stupéfaction quant aux similitudes entre ce qu’il y a en Antarctique et ce qu’il y a entre Equateur.

 

Emery : Oui. C’est pourquoi ils contrôlent aussi le site.

 

David : Vraiment ?

 

Emery : Je suis curieux de voir… primo, voir physiquement, enregistrer et ramener quelque chose au public sur ce qu’il y a là-bas. On a même des satellites qu’on affrète pour cette mission et tout, pour qu’ils nous suivent  et les gens pourront nous suivre et rendre public ce qu’on fait ce qu’on voit. Un autre aspect de ceci est donc la sécurité. Et les trucs de sécurité nous mettent en attente un peu. David : Quel est le problème de sécurité ? Chaque fois qu’un groupe extérieur y entre, et, bien sur, ils savent qu’on filme, ça se limite à ce qu’on peut voir si je descends là avec une équipe.

 

David : D’accord.

 

Emery : Donc, en tant qu’auditeur, je préférerais avoir des preuves photographiques ou des vidéos plutôt que d’écouter quelqu’un raconter une histoire. Car c’est mieux d’avoir des trucs tangibles. Et je travaille aussi avec l’équipe scientifique costaricaine et équatorienne pour tenter peut-être de ramener quelque chose de la caverne, ce qui est très compliqué, à cause des douanes et tout ça. Ce n’est pas comme avec les projets, ou vous êtes en charge d’équipement de milliards de dollars et de leur transport et vous pouvez faire presque tout ce que vous voulez pour que votre boss approuve tout.

 

David : Corey, si on voit, comme dans Hunting Hitler, ces Allemands qui font des stations souterraines et en surfaces plutôt élaborées, en Amérique du Sud, pourraient-ils avoir trouvé quelque chose là-bas intéressant pour eux ?

 

Corey : Absolument Ils ont trouvé des navettes, comme il a dit, qui ont… il y a un grand nombre de navettes plutôt anciennes et qui sont écrasées sur Terre et qui sont dans le sol. Ils ont découvert ce genre de choses. Ils ont découvert des bases anciennes préadamites ou d’installations enterrées profondément qui sont abandonnées depuis longtemps. Et ils ont découvert comment voyager par le système du rift qui va de l’Amérique du Nord jusqu’en Antarctique qui s’enfonce très profondément. C’est un système de rift, rempli d’eau, ou ils voyagent grâce à d’énormes sous-marins propulsés électromagnétiquement. Ils ont la taille d’un porte-conteneurs. Ils transportent des conteneurs. Je les ai vu les décharger de ces sous-marins.

 

David : Ça vous dit quelque chose ?

 

Emery : Tout à fait . Je sais… car ça passe sous Nazca, au Pérou, et ils sont tombés dessus par hasard en utilisant une sorte de radar. Et il y a ces grands sous-marins qui empruntent  cette autoroute aquatique du rift, dirons-nous.

 

Corey : C’est énorme.

 

Emery :  Ça l’est. Il descend vers le sud jusqu’en Antarctique.

 

David : Emery, au vu de ce que Corey a dit sur des ovnis écrasés et trouvés là-bas, quelles information avez-vous sur ces navettes écrasées en particulier ?

 

Emery : Il existe quelques endroits différents sur la planète que je connais, comme le Costa Rica, l’Equateur, l’Antarctique, et maintenant on m’a dit au Pérou, un lieu ou je dois aller enquêter dans deux mois.

 

Corey : Oui, j’en ai entendu parler il y a un moment déjà.

 

Emery : Il y a un petite guéguerre quant à qui possédera ces trois tunnels qui y mènent. Mais ils n’ont pas vu que c’est un réseau énorme de tunnels qui va jusqu’en Amérique du Sud à travers la roche, pas l’aquifère. C’est ça, c’est tout autre chose ça fait partie d’une façon bien plus ancienne de voyager, ces tubes géants de lave qui passent partout depuis… qui passent sous Nazca, au Pérou, ou cette navette géante est enterrée. Et il y a des gens sortant des murs en biostase et un grand nombre d’artefacts.

 

Corey : Oui, et en Antarctique, ils ont un astroport construit au départ par le nazis. Mais il a été remis à L’ICC plus tard lors d’accords qu’ils ont passés. C’est actuellement l’un des principaux ports du SSP de le MIC. On m’a aussi parlé d’un au Brésil, mais je n’ai aucun autre détail.

 

Emery : Intéressant.

 

David : Corey, pourquoi pensez-vous qu’actuellement il y a cet exode de gens de la Cabale vers ces installations souterraines et en dehors de la Terre ?

 

Corey : On est sur un ligne temporelle différente de celle qu’ils attendaient. On suit cette ligne temporelle ou tous ces trucs sont révélés. Les trucs horribles qu’ils ont faits, les crimes contre l’humanité vont être révélés. Ils sont donc en fuite. Ils savent que les camps FEMA qu’ils ont bâtis sont les lieux ou ils vont vivre. Il pensent qu’ils peuvent aller sous Terre, fermer le couvercle et vivre leur vie jusqu’à ce que le chaos règne en surface,  et resurgir et contrôler à nouveau.

 

David : Certaines personnes pensent qu’on ne devrait pas les laisser de « s’enfuir », que s’ils partent ou vont à ces endroits, on ne les attrapera jamais.

 

Corey : Certains pensent qu’ils paient leur propre prison? Mais avec notre technologie, ils ne peuvent se cacher nulle part sur Terre.

 

David : Et dans le système solaire ?

 

Corey : Dans le système solaire non plus. Si ces gens trouvent un moyen d’aller dans des zones interdites maintenant contrôlées par l’Alliance et qui donnent accès au système de portails, ils pourraient accéder aux portails. Mais ils seront à jamais en cavale. Il peuvent traquer les voyages par portail grâce à la résistance d’énergie du portail. Ils savent la distance parcourue. Ils ont pensé à tout.

 

Emery : Pour votre information, on n’est pas les seuls de qui ils fuient. Les extraterrestres au-delà du système savent aussi qui ils sont. Disons juste que… il y a une grosse récompense pour nous les ramener. Ils ne peuvent donc aller nulle part sans qu’on les retrouve. Il ne sont pas si avancé, en fait, comparé à ce qu’on a aussi et à ce qu’on partage avec d’autres civilisations. On a donc l’avantage ici. On n’en tire encore rien, avant d’avoir toutes les données et que tout soit en place. Mais il semblerait qu’on y soit, car ils fuient maintenant c’est génial.

 

Corey : Oui, quelques batailles nous attendent encore, mais c’est évident, on a gagné la guerre.

 

Emery : – Absolument.

 

Corey : – Notre liberté.

 

David : Si on se base sur le concept du monomythe,le dragon que le héros doit tuer est assis sur cette énorme montagne d’or ou cette montagne d’or ?

 

Emery : C’est juste l’abondance, je pense que c’est ce qu’ils veulent. Il y a peut-être autre chose.

 

David: – Et qu’obtient-on de leur défaite ?

 

Emery : L’abondance. L’eau est gratuite, de la nourriture et des vêtements pour tous partout dans le monde. Ça semble normal. On a tous des vêtement USA. Mais je parle de partout dans le monde, de la planète, ou tout change.

 

Corey : Plus de famine.

 

Emery : Plus aucune famine. Et juste comme ici sur Terre, ça touche tous les autres mondes et dimensions.

 

David : Une minute ! « Vous êtes génocidaire. Vous créez une bombe contre la population. Les gens se reproduisent comme des rats. » Ils disent ça, dans leur programmes. « Ils vont sans cesse s’accoupler, et on doit empêcher ça ! »

 

Corey : Alors, on doit déménager hors de la Terre.

 

Emery : Avec cette technologie, et Corey le sait bien, on le fera. On sera dans l’espace. Finalement, pour être libres. Et ça me rend fou.

 

Corey : On peut alimenter autant de gens sur la planète qu’on veut.

 

Emery : Oui. Ça ne prendrait pas de temps. Il y a beaucoup d’endroits aussi, sur d’autres planètes et sur la lune. Il a déjà des installations et tout. Et pour emmener les gens dans l’espace après la divulgation et que les technologies soient révélées et contrôlées  de manière sure, nos possibilités seront illimitées quant ce qu’on veut faire et ou on veut aller. Car on ne devra plus travailler pour payer l’électricité.

 

David : Je veux aussi souligner que chaque fois qu’on permet q’un pays se développe, ils atteignent vite une croissance démographie zéro voir même négative, car ils n’ont pas besoin de beaucoup d’enfants pour survivre. On a des employés qualifiés, qui peuvent ne plus vouloir créer une famille, car ils travaillent et tout ça.

 

Emery : Oui, ils se centrent sur leur passion. Tout change en vous quand vous faites ce que vous aimez.

 

David : Et un autre point, toute cette discussion de la surpopulation que la Cabale utilise comme excuse, est une réalité créée de toute pièce, non ?

 

Emery : Oui.

 

David : Qu’en pensez-vous Corey ? Que pensez-vous des installations spatiales ? A-ton assez de place ?

 

Corey : On n’a pas vraiment besoin de plus de place. La clé est en fait de maintenir l’équilibre de la planète sans utiliser toutes ses ressources naturelles. On a la technologie pour ne devoir utiliser aucune de ces ressources…

 

Emery : Oui.

 

Corey :  … et avoir un effet sur la biosphère. On pourrait avoir le double de personnes que maintenant mais un dixième de l’empreinte carbone.

 

Emery : L’empreinte, oui.

 

David :  Un inité m’a dit que 20 milliards de personnes pourraient vivre dans le bassin de l’Amazone avec les ressources de la Terre. Une planète comme la Terre peut potentiellement alimenter plus de gens, facilement. – Etes-vous d’accord ?

 

Corey : – Tout à fait.

 

Emery : N’oubliez pas toutes ces technologies qui viennent avec cette énergie libre et l’eau. Et on peut ainsi nettoyer les océans, tous ces déchets qui flottent dans le Pacifique et ces nappes de pétrole et tout…  On pourrait le faire en deux jours avec cette technologie.

 

Corey : Absolument.

 

David : C’était très intéressant. Je vous remercie tous deux d’être venus. C’était Divulgation cosmique. Merci de nous avoir suivis.

 

SOURCES

https://www.gaia.com

https://divinecosmos.com/

https://emerysmith.net/

https://fr.spherebeingalliance.com/

https://www.facebook.com/search/top/?q=sphere%20being%20alliance

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s